Message de Sébastien Le Prestre de Vauban

 

   Je demande pardon à Votre Majesté si j’ose me donner l’honneur de lui écrire si tôt en cette matinée de ce samedi 12 janvier, au sujet de graves dangers qui risquent de nuire à l’invincibilité des fortifications de Gravelines.

   Une troupe hardie et vigoureuse que j’ai déjà combattue par six reprises s’apprête à assiéger une nouvelle fois la Cité. Les fantassins y sont en nombre ! Plus de 3000 me rapportent mes éclaireurs !

   Aussi, Sire, ayez la bonté de souffrir ce que je répète depuis sept ans, qu’il est de votre service de m’octroyer encore plus de mineurs, sapeurs et ingénieurs pour parfaire la défense de Gravelines !

    Car le combat va être rude !

  L’ennemi, m’a-t-on dit, a enrôlé de forts et puissants soldats aguerris ainsi que de vénérables vétérans capables d’effectuer en des temps record, 19, voire 35 kilomètres à pied pour pénétrer de force en Gravelines.     

    D’autres, moins expérimentés tenteront, après 5 ou 10 kilomètres de course, de bousculer la Porte aux Boules !   

   D’autres encore, armés de bâtons tenteront de percer nos lignes ! Et j’oubliais Sire, j’oubliais que des enfants, oui des enfants, ont aussi été recrutés !

   Votre Majesté, j’en fais appel à votre amour du Royaume de France. Donnez-moi les moyens de protéger Gravelines, il en va du salut de l’Etat.

   

               Vauban, votre très dévoué serviteur

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now